version française

Au cours de les cinq dernières années je travaille avec la gravure, et des dessins d’un grand format. Mon travail a toujours questionné les paysage.

Plus précisément mon travail s’intéresse a ce qui est et ce qui manque, a l’invisible et le marque du temps qui laisse son empreinte sur les paysages.

Les paysages qui retiennent mon attention allient le sublime et le tragique. Pour moi cette dualité est présente dans les paysage que l’homme partage avec la nature. The borders of nature.

J’accède les sites interdit au public ou caché comme les chantiers, no mans land, le serres abandonne et Je prends des photos que je utilise dans mon atelier pour faire des dessins ou les gravures.

J’ai été frappe´récemment en visitant un chantier au crépuscule pour prends des photos. Le site été entièrement minéral et creusé par les pelleteuses mais un grand nombre d’oiseaux survolant pour boire de l’eau. Les pelleteuses avait créant un immense abreuvoir.

Ces lieux fractionnes par des mutations physique sont le produit de l’homme, qui crée ainsi de nouveaux paysages partage ressentis par les animaux et des hommes, et matérialisés par internet et les cartes.

La notion de répétition et représentation est évident, mon travail est composé de nombreux éléments. Cette fragmentation et la reconstruction est ce qui relie le travail avec gravure – Les empreintes multiples créât des images vibrants qui offrant un autre aspect figuratif, entre ce qui est et ce qui n’est pas, interprété pars les variations et les ruptures des lignes. le circle et le oval référence les cartes google et le monde extérieur et le monde interior. L’interruption de la couleur ou des trous ou en braille sont de ce monde intérieur invisible qui peut o non être lu.

Mon travail pose des questions sur la désintégration potentielle. En fin de compte ça nous laisse dans un état précaire dans ce monde fragmenté de nature numérique.

Perforé par des mots en braille, anime par des fils de coton et traverse par des objects, mes ouvres sont maintenant plus en plus trois dimensionnel.